Deux Royaumes MAROC-ARABIE SAOUDITE : Les exportateurs desumes veulent rattraper le temps perdu

MOSTAFA CHAAB15 يونيو 202268 عدد المشاهدات مشاهدةآخر تحديث : الأربعاء 15 يونيو 2022 - 3:01 مساءً
MOSTAFA CHAAB
دولية
Deux Royaumes MAROC-ARABIE SAOUDITE : Les exportateurs desumes veulent rattraper le temps perdu

/AKHBAR CHAAB :

COMMUNIQUE DE PRESSE

  • L’ASMEX a organisé une rencontre entre une délégation d’hommes d’affaires saoudiens et les exportateurs marocains le 14 juin 2022 à Casablanca.
  • Outre la dynamisation des échanges commerciaux dans les différents secteurs identifiés, participants et organisateurs se sont engagés à œuvrer pour faciliter et soutenir l’investissement et la création de valeur, notamment pour les PME exportatrices.
  • Le développement d’une ligne maritime directe, tel que convenuà Djeddah en avril dernier, devrait apporter un nouveau souffle aux échanges commerciaux entre les deux royaumes.

Casablanca, le 14 juin 2022

L’Association Marocaine des Exportateurs a accueilli, le 14 juin 2022 à Casablanca, une délégation de 25 hommes d’affaires saoudien présidée par M. Ali Borman El Yami, président du Conseil d’Affaires Arabie Saoudite-Maroc de la Fédération des chambres Saoudiennes.

Cette réunion fait suite à la tenue du Forum d’affaires Maroco-saoudien organisé à Djeddah en avril dernier et à l’issue duquel l’ASMEX avait signé un Mémorandum d’entente  et de  partenariat avec l’Union des Chambres de Commerce en Arabie Saoudite visant à consolider les relations économiques entre les deux pays. 

« Les domaines dans lesquels nos deux pays peuvent développer des partenariats économiques et/ou commerciaux sont multiples et je suis vraiment frustré de voir la quantité de produits que nos deux royaumes importent d’autres pays alors que nous gagnerons à les échanger directement entre nous pour plus d’efficacité et une plus grande marge bénéficiaire pour les deux parties», a déclaré M. Hassan Sentissi El Idrissi, président de l’ASMEX dans son introduction. Il met ainsi en exergue le manque à gagner que la dynamisation des relations économiques entre le Maroc et l’Arabie saoudite permettra de rattraper. 

La même détermination à rattraper le temps perdu et à accélérer la cadence a été relevée dans les interventions de M. Ali Borman El Yami qui n’a pas manqué de rappeler les relations historiques et de partenariats qui lient les deux royaumes depuis toujours et son immense satisfaction de voir que le gouvernement et les opérateurs économiques des deux Royaumes s’engagent à tout mettre en œuvre pour dynamiser les relations bilatérales et soutenir l’investissement et la création de valeur pour les PME et pour les industries exportatrices.

Plusieurs domaines de partenariat et d’opportunités de business ont été identifiés et ont fait l’objet de réunions, de négociation et de réflexion lors de cette mission d’hommes d’affaires saoudiens au Maroc et particulièrement lors de la rencontre avec les exportateurs marocains. Nous citerons en particulier l’industrie, le transport et la logistique, les énergies et énergies renouvelables, l’agroalimentaire, le tourisme, l’immobilier, les mines et la construction.

Les participants se sont ainsi employés à identifier des projets de partenariat et d’investissement visant particulièrement les PME et TPE afin d’exporter des produits et services et de promouvoir des exportations à forte valeur ajoutée.

Et pour fluidifier les échanges et dépasser les problématiques liées au transport et à la logistique soulevées à Djeddah en Avril dernier, les organisateurs ont recommandé l’activation dans les plus brefs délais d’une ligne maritime directe qui permettra de décongestionner les flux commerciaux actuels et en encourager de nouveaux. 

A noter que l’Arabie Saoudite est la première puissance économique du Moyen-Orient et le pays arabe le plus riche. La politique des grandes entreprises (le Plan 2030) menée par le gouvernement en plus des investissements directs étrangers et d’un système bancaire et financier solide ont permis au Royaume de devenir la première économie régionale et l’une des principales économies du monde. Mais l’économie est presque entièrement dépendante du pétrole et la baisse des prix du pétrole a ralenti la croissance.

Selon les dernières données officielles disponibles, il ressort que les exportations du Royaume d’Arabie saoudite se sont élevées à 261 milliards de dollars en 2019, tandis que les importations ont atteint 153 milliards de dollars la même année. L’excédent commercial (108 milliards de dollars) est attribué aux exportations de produits pétroliers, chimiques et plastiques, tandis que les importations se composent principalement de voitures, de machines, de divers équipements mécaniques et de fer et d’acier.

L’année 2021 a connu une augmentation significative du volume des échanges commerciaux entre le Maroc et l’Arabie saoudite, atteignant 17 milliards de dirhams. Les exportations marocaines vers l’Arabie saoudite se sont élevées, elles, à 768 millions de dirhams en 2021 contre 16 milliards de dirhams pour les importations au cours de la même année.

La structure des exportations marocaines vers l’Arabie Saoudite est composée principalement de voitures de tourisme, de sucre brut et raffiné et d’agrumes, tandis que les importations comprennent des produits énergétiques, des produits plastiques, des produits chimiques, du soufre brut et raffiné.

En ce qui concerne le cadre juridique, outre un ensemble d’accords de coopération économique entre le Maroc et l’Arabie Saoudite, les relations commerciales entre les deux Royaumes sont régies par un accord visant à faciliter et à développer les échanges commerciaux entre les pays arabes.

À cet égard, il convient de souligner l’importance de coordonner les efforts entre les deux pays dans le cadre de la Ligue des États arabes et de profiter des opportunités offertes par cette région tout en travaillant à intensifier les consultations entre les deux pays dans le cadre de la Organisation de la coopération islamique en plus du partenariat Maroc-Golfe. 

اترك تعليق

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني.


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.

الاخبار العاجلة

نستخدم ملفات الكوكيز لنسهل عليك استخدام موقعنا الإلكتروني ونكيف المحتوى والإعلانات وفقا لمتطلباتك واحتياجاتك الخاصة، لتوفير ميزات وسائل التواصل الاجتماعية ولتحليل حركة الزيارات لدينا...لمعرفة المزيد

موافق