29e Salon international de l’édition et du livre Le e« Chuchotement du silence» selon  Loubaba Laalej

MOSTAFA CHAAB19 مايو 2024271 عدد المشاهدات مشاهدةآخر تحديث :
29e Salon international de l’édition et du livre Le e« Chuchotement du silence» selon  Loubaba Laalej

AKHBAR CHAAB/

Dans le cadre de la 29ème édition du Salon international de l’édition et du livre (SIEL 2024), l’écrivaine et artiste peintre Loubaba Laalej a récemment présenté et signé son livre intitulé « Chuchotement du silence  à la galerie de la Ligue à Rabat, en présence d’une pléiade d’écrivains, d’hommes de lettres, d’étudiants et de passionnés de littérature de tous bords. Cet ouvrage, préfacé par les écrivains et professeurs chercheurs Aziz Stouli et Ahmed Bachnou, met en lumière le thème du silence et de ses murmures, qui sont des éléments distinctifs du travail artistique et éditorial de cette écrivaine talentueuse


La signature de ce livre lors du SIEL 2024 a constitué une occasion unique pour le public de rencontrer l’auteure et d’échanger sur les thématiques abordées dans son ouvrage. La galerie de la Ligue a offert un cadre propice à la découverte de l’univers créatif de Loubaba Laalej, où les mots et les couleurs se mêlent pour exprimer toute la richesse des silences qui habitent notre quotidien. «Des lignes façonnées de parfum du silence. Des lignes chuchotées, bercées tendrement par des eaux douces des lumineuses sources ou des rivières intarissables. Des balades lyriques sans bruit, qui inspirent l’esprit pour découvrir d’autres mondes, d’autres voyages», a indiqué à ce propos l’écrivain et professeur chercheur Aziz Stouli.
Pour lui, chez Loubaba, les voyages sont bien plus que de simples déplacements géographiques. Ils deviennent des expériences profondes au cours desquelles se révèle une âme sensible, un être de cœur en quête de sens. En effet,  l’auteure, véritable artiste rêveuse et méditative, parcourt les méandres de son esprit et interroge avec subtilité l’impact de l’environnement sur notre existence. Sa plume ne se contente pas d’être un simple outil de réflexion, elle devient le miroir de son courage et de sa vulnérabilité


Au fil de ses écrits, Loubaba ose exposer ses émotions les plus intimes, allant de la tristesse aux éclats de joie, de la mélancolie à la splendeur. Elle puise dans son imaginaire des trésors inestimables, s’inspirant de la beauté de l’univers qui l’entoure : l’eau apaisante, la source de vie, la profondeur de la forêt, la force de l’arbre, la majesté du ciel étoilé. Ses textes révèlent une sensibilité rare et une profonde connexion avec la nature et l’univers qui l’entoure.   « Silence, le rien est devenu plein. Ma vie a vécu sa mort. La vie a vaincu la mort. Les contraires se sont ralliés! La paix est revenue. Sans paroles ni prières et sans m’essouffler. J’ai senti l’énergie de mon arbre. Il a fait taire le bruit qui tonne en moi. Ah! Si les mots pouvaient soulager mes cris! Il a fait taire le marteau piqueur sans effort. D’un simple claquement de doigt! J’ai accédé à un silence plus profond», a souligné Loubaba Laalej.
En effet, l’écrivaine explore à travers ses écrits et ses œuvres picturales la profondeur et la subtilité des silences pour nous offrir ainsi une réflexion poétique et artistique sur ce concept immatériel mais puissamment évocateur. «Le silence est multiple et ses résonances diverses. Dans l’horreur du viol, il coupe le souffle, hérisse les poils et donne froid au dos. Le silence violent est crime, il peut tuer sur place. Les chasseurs sont prêts à bondir sur leur proie. Elle court, se faufile, se cache et fait les sauts de l’angoisse. Le silence tue par l’impureté du silence, des bruits pervers s’y sont glissés! Le silence de l’autiste enferme et isole. Il ne peut communiquer, il vit l’impossible et le repli. Il ressemble à une violence faite à soi. Elle éloigne de l’agitation du monde. L’autiste reste dans l’infini de son gouffre intérieur», a-t-elle ajouté.
De son côté, l’écrivain et professeur chercheur Ahmed Bachnou considère que  Loubaba Laalej place l’écriture du silence au cœur de ses projets littéraires pour son exploration de l’indicible à travers différentes dimensions. Pour lui, elle se penche sur le silence en tant que concept dépassant le langage, mettant en lumière le pouvoir du vide et de l’absence. Son choix de valoriser le silence dans son œuvre révèle un courage créatif et une conscience profonde de sa portée. «Le silence chez la poétesse marocaine porte à la méditation. Il faut l’écouter pour en saisir toutes les gammes et les subtilités. Dans ce sens, pour Charles-Augustin Sainte-Beuve, l’origine et l’explication d’une œuvre se trouve tout simplement dans la vie de la personne qui l’a produite. C’est ici donc qu’il faut souligner la distinction entre Loubaba Laalej l’écrivaine, la poétesse et l’artiste. S’il est vrai que nos déductions se confirment de cette manière, elles posent avec d’autant plus d’acuité un problème dont la solution n’est pas évidente. Chez la poétesse, la recherche et l’expression du Moi se font sans doute dès le départ d’une façon plus poétique», a-t-il noté.
Soulignons enfin que lors de la signature de son livre au SIEL 2024, Loubaba Laalej a permis aux visiteurs de plonger dans l’univers créatif de l’écrivaine, où les mots et les couleurs se sont conjugués pour exprimer la complexité et la profondeur de cet élément évocateur : le silence.
Bio-express
Native de Fès, Loubaba Laalej est une artiste peintre et écrivaine prolifique. Membre de la Ligue des Écrivaines du Maroc. Membre du Bureau Permanent de la Ligue des Écrivaine d’Afrique. En 2019, elle a obtenu un doctorat honorifique délivré par le Forum International des Beaux-arts (Fine Arts Forum International) à titre de reconnaissance. Elle a, à son actif, plusieurs publications sur son expérience créative : «Émergence fantastique», «Mes univers», «Matière aux sons multiples», «Abstraction et suggestion», « Dames du monde : entre l’ombre et la lumière». Parmi ses recueils de poésies (écrits et œuvres) : «Fragments», «Pensées vagabondes», «Mysticité et plasticité», « Melhoun et peinture», «Poésie et peinture», «Icônes de la plasticité au féminin», «Chuchotement du silence», «Musique et plasticité» (Tome I et Tome II), «Vivre avec soi», «Vivre ensemble», «Danse et plasticité» (Tome I et Tome II), «L’ Amour et l’Art », « La Mort et l’Art », « La Beauté et l’art », « La Route de lumière », «Voix intérieure», «La Vérité et l’Art » , « La Liberté  et l’Art», « Le Bonheur et l’Art», « L’Imagination et l’Art», « Le Désert et l’Art», «L’Afrique  et l’Art»,  « Le Rêve et l’Art ». Livres en cours de publication (écrits et œuvres) : « Manifeste lyrique », « La Mémoire et l’Art», « La Folie et l’Art», « Le Voyage et l’Art», « Le Sacré et l’Art», « La Société et l’Art », « L’ Âme    et l’Art», « Le Sacré et l’Art», «  Le Génie et l’Art »,  «  L’Homme  et l’Art »  …
 

اترك تعليق

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.

اخبار عاجلة

نستخدم ملفات الكوكيز لنسهل عليك استخدام موقعنا الإلكتروني ونكيف المحتوى والإعلانات وفقا لمتطلباتك واحتياجاتك الخاصة، لتوفير ميزات وسائل التواصل الاجتماعية ولتحليل حركة الزيارات لدينا...لمعرفة المزيد

موافق